CBNFC ORI
Conservatoire botanique national de Franche-Comté
Observatoire régional des invertébrés

Pour la flore, les habitats naturels et les invertébrés en Franche-Comté


Un espace dédié  à l'entomologie en Franche-comté : documentation, actions du CBNFC-ORI et de l'Office pour les Insectes et leur Environnement de Franche-Comté (OPIE Franche-Comté)

ENVOYEZ-NOUS VOS DONNÉES

Enquêtes 2015 :
Les cordulegastres, la laineuse du prunellier, le lucane cerf-volant, la mante religieuse : vous pouvez nous faire parvenir vos données en utilisant le formulaire en ligne (vous pourrez joindre une photo et tout autre document, une carte vous permet de nous préciser la localisation de votre observation)

Formulaire d'observation >

En collaboration avec l'OPIE Franche-Comté

OPIE Franche-comté


Office Pour les Insectes et leur Environnement de Franche-Comté
7, rue Voirin
25 000 Besançon
Tel : 03 81 21 10 33

Cacyreusmarshalli_2014_Ramatuelle_83_

Observation inattendue le 28 août dernier, d’un papillon de jour rarissime dans la région. C’est à Cuvier (39) que ce petit lycène a été trouvé, voletant autour d’un massif de menthe à longues feuilles, seul îlot fleuri au beau milieu d’une prairie pâturée rase, et donc très attractif pour les insectes floricoles. Cette localisation à 825 mètres d’altitude dans un contexte de pré-bois, en limite d’un massif forestier, peut paraître surprenante. Toutefois, elle se trouve à 200 mètres d’une ferme isolée (lieu-dit Les Girardets) et à 1200 mètres du village. On considère que la colonisation se fait de proche en proche par le vol, ou de façon passive par transport des plants horticoles, puisque les chenilles se développent sur les pélargoniums (les géraniums horticoles). Celles-ci vivant à l’intérieur des tiges des plantes, leur présence et leur propagation peuvent donc passer inaperçues.

Cacyreusmarshalli_2014_Ramatuelle_83_Denis Jugan C’est seulement la deuxième mention de présence en Franche-Comté du brun des pélargoniums (Cacyreus marshalli), la première remontant à 2011 à Poligny (G. Luquet). Sa présence en Bourgogne est à peine moins anecdotique (moins de 10 observations). Ce papillon originaire d’Afrique du sud est apparu pour la première fois en France en 1997. Cette espèce considérée comme invasive dans le sud de la France serait-elle en cours d’installation dans la région ?

Bien qu’il soit discret par sa petite taille et sa coloration brun-beige, ce papillon offre peu de difficultés de détermination si l’on observe attentivement le revers des ailes, dont les motifs (bandes brunes épaisses) n’ont aucun équivalent dans la faune des lycènes autochtones. Attention toutefois, en cas d’observation fugace, à une confusion possible avec l’azuré porte-queue (Lampides boeticus). D’ailleurs, ce doute a conduit à ne pas prendre en compte des données non confirmées de brun des pélargoniums dans l’Atlas des Rhopalocères de Bourgogne-Franche-Comté.

A rechercher autour des balconnières et autres massifs de pélargoniums…

Pour en savoir plus : http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i129tiberghien-vesco.pdf

Crédits photos : Denis JUGAN
Photo de gauche : Ramatuelle (83) le 19/08/2014 / Photo de droite : Ramatuelle (83) le 22/08/2013.


Catherine Duflo
Entomologiste - botaniste

CBNFC-ORI